Disques, ressorts et joints d'embrayage

Disques, ressorts et joints d'embrayage

L'embrayage d'une moto (et de tout autre machine du reste) semble pour certains, être un organe mécanique assez nébuleux où règnent des "choses" qui font tourner des "trucs" pour que le "machin" avance...

C'est tout à fait exact ! Mais sans une description adéquate et un principe de fonctionnement simplifié, tout restera flou et vous n'oserez jamais y mettre les yeux - où du moins les mains...

En gros, la rotation de votre moteur se transmet à la roue arrière via l'embrayage; et par le jeu de passages de vitesses successifs, vous adaptez la vitesse d'avancée de votre moto.

La commande d'embrayage à main (poignée à gauche) permet elle de couper ou non cette transmission et l'action du pied à gauche organise la montée (ou descente) des vitesses. Mais là effectivement, et pour la bonne marche de votre moto, l'un ne fonctionne pas sans l'autre...

Gardez juste en tête que le principe du passage de vitesses est comme sur un vélo où l'on voit physiquement la cascade de pignons sur la roue arrière. Dans cet article, nous allons uniquement nous atteler aux pièces d'usures appelées disques garnis, disques lisses, ressorts et joint de carter d'embrayage. (et dans le cadre d'un embrayage multi-disques)

On rentre dans le sujet ! 03 phases bien distinctes sont d'abords à comprendre :

Position embrayée : l'ensemble de toutes les pièces en rotation du moteur à la roue arrière sont toutes couplées et la puissance du moteur est intégralement envoyée sur la roue arrière. En interne, des ressorts viennent plaquer puissamment les disques garnis sur les disques lisses et toutes les pièces de la transmission tournent ensemble.

Position débrayée : en faisant une action complète sur la commande d'embrayage, on coupe la relation entre la rotation du moteur et la roue arrière. Cela appuie sur les ressorts d'embrayage pour libérer le couplage entre les disques garnis et lisses. On est alors en "roue libre".

Position dite de patinage : c'est la période où les pièces en rotation d'un coté viennent frotter contre celles de l'autre coté pour amorcer une synchronisation de rotation. C'est ici que l'on a l'action de patinage des disques garnis sur les disques lisses grâce à un jeu sur le levier d'embrayage.

La fameuse position de patinage sert donc d'amorce de transmission d'un coté - moteur - vers la roue arrière pour avoir la vitesse d'avancée voulue. Comme dit précédemment les disques rentrent en friction pour transmettre la puissance, ils s'usent donc dans le temps.

Généralement la chauffe et l'usure provoquées par ces frictions sont limitées par l'huile contenue dans l'embrayage ; mais un mauvais réglage de la commande d'embrayage ou des patinages excessifs entraînent une détérioration rapide des disques et leur changement devient nécessaire.

En résumé les pièces d'usure dans votre embrayage sont :

Disques garnis : normalement ceux qui s'usent le plus rapidement, un contrôle précis au pied à coulisse doit être fait pour vérifier si l'on est dans les normes affichées par le constructeur - à voir dans un manuel d'entretien avancé -. Leur usure se manifeste généralement par un patinage excessif qui peut aller jusqu'à la perte complète de la transmission de la puissance à la roue.

Disques lisses : idem, un contrôle d'épaisseur est nécessaire, mais il faut également vérifier qu'ils ne sont pas voilés. Cela résulte souvent d'un usage trop brusque de l'embrayage ou suite à une surchauffe. Un voile des disques lisses provoque souvent des à-coups lors du passage des vitesses (pendant la recherche du point de patinage).

Ressorts d'embrayage : après un nombre important de compressions les ressorts sont "fatigués" et manquent de tonus. Un changement est alors nécessaire.

Joint de carter d'embrayage : comme pour un joint de vidange d'huile classique, il est recommandé de le changer dès que l'on ouvre le carter d'embrayage (pour la maintenance des disques et ressorts).

ACCÈS DISQUES GARNIS ET LISSES D'EMBRAYAGES - RESSORTS D'EMBRAYAGE - JOINT DE CARTER D'EMBRAYAGE